L'historique de l'ACDA

ACDA est une association née de la relation d’amitié entre un père Franciscain, François Delatte, et ses amis en Belgique. Le père Delatte est parti au Pérou en 1963 et a immédiatement appelé ses amis à l’aide. La tâche était immense. ACDA est une ONG agréée depuis 1976,

mais elle est active au Sud du Pérou en tant qu’ASBL (1969) depuis plus de 40 ans. Dans les bidonvilles ou « pueblos jovenes », de la ville d’Arequipa, elle a apporté un soutien financier à des projets portés par des associations locales, tels que l’amélioration d’infrastructures scolaires, la création d’écoles, la mise en place de cantines populaires et scolaires, l’amélioration des conditions de travail de micro-entreprises, le soutien aux coopératives d’artisans.

Depuis 1998, ACDA a étendu son action aux zones rurales des provinces d’Arequipa, de Cusco, Moquegua, Apurimac et Ayacucho, s’étant rendu compte que le problème des bidonvilles venait principalement de l’arrivée quotidienne massive des agriculteurs des altitudes andines fuyant les conditions de vie rudes et précaires de la campagne et attirés par le mirage de la ville. Les premiers projets réalisés dans ces zones rurales ont été l’adduction d’eau dans les communautés de Chinchero, dans la vallée sacrée des Incas à Cusco, et la construction de serres dans leurs écoles.

En 2010- 2011 et 2013, ACDA a présenté à la Direction Générale du Développement des projets Sud de  Sécurité alimentaire qui ont pour objectif de prévenir à la fois l’exode rural et la malnutrition qui sévissent dans les communautés rurales en haute altitude, en permettant aux habitants de faire face de façon autonome au défi de leur sécurité alimentaire, du réchauffement climatique et d’améliorer leurs conditions socio-économiques et le bien-être local.  Ces projets forment aussi des leaders capables de représenter leurs organisations auprès des autorités locales et de proposer des projets aux budgets participatifs.

Depuis 1994, ACDA  réalise des activités en éducation au développement. Elle sensibilise les jeunes et les adultes aux enjeux mondiaux et à la citoyenneté via des valises pédagogiques destinées au primaire, des dossiers pédagogiques pour le secondaire, des animations et des conférences ou spectacles.

Depuis janvier 2017, ACDA n'est plus accréditée auprès de la DGD ce qui a provoqué un remaniement de l'organisation. ACDA fonctionne uniquement avec des bénévoles très investis.

Une soixantaine de bénévoles vient donner une aide ponctuelle. Les ventes artisanales  ainsi qu'une bibliothèque et médiathèque ouverte au public sont gérées par les bénévoles. La base sociétale de l’ACDA est de plus ou moins 2850 membres sympathisants.